RESULTATS 2004 MONT ST MICHEL (4378 classés)

SENIORS H

VETERANS H

FEMMES

1- N'Simba Olivier (cgr) 2:08:55 1- Helleux Patrick 2:28:06 1- Cormerais Céline (fra) 2:37:46
2- Cheseret William (ken) 2:12:09 2- Piveteau Pascal 2:29:52 2- Tikhonova Elena (rus) 2:41:56
3- Nyabenda Pasteur (bdi) 2:13:19 3- Payet Jean-Patrick 2:31:24 3- Mallo Joly Christine (fra) 2:45:00
4- Serem Philemon (ken) 2:15:07 4- Eveno Lionel 2:34:05 4- Brionne Murielle (fra) 2:46:48
5- Ngeny John (ken) 2:15:09 5- Dubois Rémi 2:35:48 5- Nagy Judith (hon)2:46:54
6- Kemboi Chelimo Elias (ken) 2:15:44 6- Herve Guy 2:35:48 6- Roue Solange (fra) 2:55:53
7- Chumo Henry (ken) 2:16:26 7- Fontaine Jacky 2:38:36 7- Houitte Gaëlle 3:04:22
8- Kalombo Mwenze 2:18:32 8- Arnese Marco (ita) 2:38:44 8- Moron Nicole (v2) 3:04:44
9- Antoine David  2:21:20 9- Girod Denis 2:39:08 9- Le Bellego Christine 3:07:28
10- Smaïl Nacer  2:21:39 10- Prud'hon Bertrand 2:39:46 10- Jan Marylene (v2) 3:08:24
11- Madiot Wilfried 2:22:13 11- Poincheval Jean-Louis 2:39:47 11- Farkas Agota (hon) 3:09:51
12- Magut William (ken) 2:22:43 12- Harguindeguy Laurent 2:41:10 12- Pietikainen Jarma (fin) 3:10:27
13- Prandi Mario (ita) 2:23:30 13- Boucher Gilles 2:42:22 13- Callens Anne-Marie (v2) 3:12:16
14- Talam Kiplagat Gideon (ken) 2:23:38 14- Quenouillere Loïc 2:44:20 14- Perrault Yvette (v2) 3:16:07
15- Dehbi Amar (alg) 2:25:18 15- Silvestre Pascal 2:44:30 15- Pothelet Charlotte 3:17:08
16- Gaman Maricel (rom) 2:25:54 16- Joannic Marcel 2:44:40 16- Berger Evelyne 3:17:49
17- Pacey Sylvain 2:26:18 17- Cardot Gérard 2:45:05 17- Le Ru Danielle 3:18:03
18- Ebrard Eric 2:27:56 18- Le caroff Patrice 2:45:36 18- Ferec Katell 3:18:50
19- Darnauguilhem Sébastien 2:28:17 19- Charles Bruno 2:45:51 19- Prioux Marie 3:19:26
20- Jeanne Mickaël 2:29:14 20- Racinne Loïc 2:46:11 20- Querne Catherine 3:20:33
21- Delepine Johnny 2:30:30 21- Angelique Alain 2:46:13 21- Gougeul Monique 3:21:07
22- Blouet Laurent 2:32:06 22- Grimonprez Jean-Pierre 2:46:18 22- Stilson Amy (usa) 3:22:19
23- Prioul Jean-Marc 2:32:41 23- Kapler Bernard 2:46:32 23- Bernard Janick 3:24:58
24- Mikois Arture (hon) 2:33:21 24- Henri Yannick 2:46:58 24- Houbart Cécile (bel) 3:25:19
25- Gorget Franck 2:33:36 25- Bohuan Dominique 2:47:41 25- Fougere Annie 3:26:07
26- Rochelet Anthony 2:33:38 26- Larsen Lars (dan) 2:48:11
27- Avonde Christophe 2:34:47 27- Beaudouin Alain (v2) 2:48:25
28- Poirier Franck 2:39:56 28- Gricourt Guy 2:48:41
29- Lefeuvre Yoann 2:41:00 29- Gasnot Jean-Louis 2:48:48
30- Hardy david 2:42:27 30- Bennacer Ahmed 2:49:17
31- Duval Samuel 2:43:04 31- Viel Herve 2:49:28
32- Gutierrez-Mougin 2:43:16 32- Adnot Fabrice 2:49:46
33- Barranco Gilles 2:43:38 33- Morin Gervais 2:50:12
34- Blanchard Gilles 2:44:19 34- Bernard Yvan 2:50:32
35- Abdallah Jean-Nicolas 2:45:49 35- Courteille Roland (v2) 2:50:55
36- Blot Thierry 2:45:50 36- Jouaudin Michel 2:51:29
37- Gaigne david 2:45:58 37- Baudrit Patrick (v2) 2:51:39
38- Billet frédéric 2:46:12 38- Trehu Maurice 2:52:07
39- Gonnet Michael 2:46:13 39- Doineau Philippe 2:52:14
40- Del Orso Giuseppe (ita) 2:46:16 40- Da Fonseca Joao 2:52:25
41- Thezard Henri 2:46:21

21/06/2004: Marathon du Mont Saint Michel: N'simba et Cormerais s'offrent des records (mavillle.com)

Sous les ordres du starter à 8 h 30 hier matin, les conditions atmosphériques étaient rassemblées pour espérer une belle performance des participants de la septième édition du marathon de la Baie du Mont Saint-Michel. Une température de 13 degrés tout au long du parcours et un faible vent sur les derniers kilomètres des polders ont facilité l'adaptation des protagonistes tout au long des 42,195 kilomètres. Sous l'impulsion du lièvre de service, le Namibien Peter Lindongo, les favoris prenaient très vite la direction de la course. Les Kenyans Salaho-Ngadi et Kemboi-Chelimo se permettaient même de prendre une avance de trente secondes sur une sélection de dix athlètes réduits en surveillants. Atteint en 30' 50'', le dixième kilomètre laissait entrevoir un temps assez proche du record détenu par Julius Sugut depuis 2001. Malgré des signes d'inquiétudes, Kemboi-Chelimo, en portant régulièrement la main aux adducteurs, laissait son lièvre à la borne du 25e kilomètre et s'en allait vers le Mont en vainqueur potentiel.

C'était mal connaître la détermination du Congolais Olivier Nsimba, assez discret jusque-là, et qui en profita pour secouer le peloton. Son accélération éclatait le groupe de poursuivants. Cinq kilomètres lui suffisaient pour rattraper le prétendant à la victoire et dans une allure élégante, il poursuivait son effort jusqu'à la ligne d'arrivée. « J'avais préparé sérieusement ce rendez-vous. Lors de la présentation officielle des athlètes samedi, je me suis dispensé d'afficher ma préparation et mon objectif. Non seulement j'avais bien l'intention de franchir la ligne en vainqueur mais surtout de descendre sous la barre des 2 h 11. » En 2 h 08' 55'', le Congolais avait vu juste et a donc su attendre son heure pour s'imposer de la plus belle des manières puisque le record détenu depuis trois ans par Sugut (2 h 12' 37), tombait de 3'42'' et ce, de façon magistrale. Au grand dam du Kenyan Kemboi-Chelimo, qui rétrogradait à la sixième place, terminant à 6'49'' du vainqueur. « Sans des problèmes d'adducteurs et d'estomac, je pense que je pouvais finir nettement mieux et pourquoi pas réaliser une belle performance » déclarait le Kenyan quelque peu déçu.

Céline Cormerais sereine chez les féminines

La Vendéenne Céline Cormerais (La Roche-sur-Yon) a remplacé Corinne Raux sur la plus haute marche du podium, la détrônant du même coup de son record obtenu l'an dernier. Troisième voilà trois ans, la championne de France en titre qui n'avait pas couru sur cette distance mythique depuis Paris 2003, retrouvait toutes ses sensations. « Tout s'est déroulé normalement. Peu à peu, mes adversaires se sont retrouvées derrière moi. Je suis très satisfaite d'autant que cette victoire s'accompagne du record de l'épreuve. » Cette victoire pouvait la faire rêver d'un avenir prometteur. « C'est mon 6e marathon et de loin le meilleur. J'aimerais poursuivre l'aventure mais les minima olympiques (2 h 32') sont encore loin ».

Ces deux chronos entrent dans la toute jeune histoire du marathon de la Baie. Ces lettres de noblesse au niveau national et surtout international lui promettent un avenir de qualité alors qu'il espère atteindre l'an prochain les 5 000 arrivants.

retour marathon du Mont st Michel