RESULTATS SENART 2004 (999 classés)

SENIORS H

VETERANS H

FEMMES

1- Djouadi Yannick 2:27:06 1- Moumou El Hadi 2:27:28 1- Colanges Anne-Marie 2:55:02
2- Gaubert Jérôme 2:32:23 2- Elyamani Mohamed 2:29:25 2- Stilhart Nathalie 2:55:29
3- François Jean-Marie 2:34:17 3- Guyon Jean-Michel 2:30:40 3- Dolbeau Valérie 3:04:34
4- Le Nestour Christophe 2:38:46 4- Saine Thierry 2:30:45 4- Farnier Micheline 3:07:11
5- Aguinay Sébastien 2:43:01 5- Huygue Vincent 2:32:52 5- Dale Helen 3:12:42
6- Guyader Eric 2:44:03 6- Davin Jose 2:35:52 6- Ducournau Monique 3:13:44
7- Ouabdesselam Karim 2:44:14 7- Boscherie Vital 2:38:06 7- Joret Esther 3:15:46
8- Dilmi Ludovic 2:46:40 8- Monmarteau Pascal 2:39:49 8- Freytag Heidi 3:16:53
9- Brunebarbe Joël 2:48:41 9- Mafety Didier 2:41:56 9- Tabu Hélène 3:17:20
10- Galiana Patrice 2:48:57 10- Colas Didier 2:42:39 10- Nostry Elisabeth 3:20:12
11- Papillon Denis 2:49:58 11- Le Thiec Didier 2:43:55 11- Bourceau Lucie 3:21:33
12- Lindekens Andre (bel) 2:50:49 12- Brucelle Herve 2:44:17 12- Dieule Diana 3:25:16
13- Haudinger Stéphane 2:51:17 13- Vergnaud Jean-Paul 2:47:59 13- Kanno Mami 3:26:46
14- Ganche Denis 2:52:05 14- Heuchon Philippe 2:48:01 14- Chapeleau Monique 3:27:44
15- Elkabdani Saïd 2:52:13 15- Morgado Jose-Luis (v2) 2:48:22 15- Robert Sylvie 3:28:58
16- Jullien Thierry 2:53:57 16- Martin Roger 2:48:52
17- Duprez Alexandre 2:54:26 17- Jehan Hubert 2:49:07
18- Goffinet Didier 2:55:30 18- Morier Bruno 2:49:49
19- Bernage David 2:56:35 19- Guinot Thierry 2:50:20
20- Macarol Eric 2:56:52 20- Belaidi Mouloud (v2) 2:50:29

03/05/2004: Yannick Djouadi enfin récompensé au marathon de Sénart (source: le parisien)

IL A ENFIN RÉUSSI à l'apprivoiser ! Après deux troisièmes places en 2001 et 2003, Yannick Djouadi est l'homme le plus heureux du monde. Samedi en fin de matinée, il est entré le premier dans l'arène du parc des sports Alain-Mimoun de Combs-la-Ville. Malgré la présence de El Hadi Moumou à ses trousses, l'Essonnien termine avec panache en 2 h 27'06'' et une vingtaine de secondes d'avance sur son valeureux dauphin.
« J'ai eu très peur, affirme le vainqueur. Je savais que Moumou était un renard et un fin tacticien. Je suis très fier d'avoir gagné ce marathon car il a un magnifique parcours. J'avais annoncé la couleur avant et ça a bien fonctionné. Il faut dire que j'avais bien préparé cette course avec Jérôme Gaubert, mon coéquipier. Tactiquement, j'ai toujours été présent aux avant-postes. Au 20 km, on s'est retrouvé un petit groupe de cinq coureurs. Moumou a attaqué et le groupe a explosé. J'ai fait plusieurs attaques et la quatrième a été la bonne au 41 e km. » Après une honnête carrière dans le cyclisme départemental à Combs-la-Ville, avec notamment une victoire sur le Paris-Vierzon en 1994, Yannick Djouadi s'est lancé dans l'aventure marathon en 2001. « Je voulais faire un marathon, explique l'Essonnien. Et pour moi, le plus beau, c'était celui de Sénart. Je l'ai fait et j'ai fini 3 e comme en 2003. Aujourd'hui, c'est la totale, je gagne et je bats mon record personnel en 2 h 27'. Mon rêve serait d'arriver sous la barre de 2 h 20''. » A 31 ans, Yannick Djouadi pense maintenant au Championnat de France des marathons en octobre où il briguera une place dans les quinze premiers. « J'aime bien mélanger les disciplines. D'ailleurs, je fais surtout du duathlon. » Cette cinquième édition a une nouvelle fois confirmé le savoir-faire des organisateurs sénartais. Avec 1 200 participants au départ de Tigery (Essonne), il avait offert un parcours qui a fait ses preuves avec notamment un passage en forêt au 36 e km. Sans oublier une présence populaire massive dans les dix communes de la ville nouvelle : « C'est fou le monde qu'il y avait à Moissy-Cramayel, Lieu saint et même à Réau », confirme, séduit, Claude Gomy, le vide-président départemental des courses hors stade. Le marathon de Sénart, c'est vraiment une affaire qui roule...

retour marathon de Sénart