RESULTATS 2005 PARIS (28857 classés)

SENIORS HOMMES

VETERANS HOMMES

FEMMES

1- Kipsang Salim (ken) en 2:08:04 1- Berthonnaud Jean-Christophe (fra) 2:19:07 1- Grigoryeva Lidya (rus) 2:27:01
2- Biwott Paul (ken) en 2:08:18 2- Sanchez Martin Lorenzo 2:25:00 2- Barsosio Florence (ken) 2:27:18
3- Gashaw Melese (eth) 2:09:25 3- Laureillard eric (fra) 2:27:11 3- Gigi Asha (eth) 2:27:38
4- Chebet Peter (ken) 2:10:12 4- Duton Patrick (fra) 2:28:41 4- Console Rosaria (ita) 2:28:04
5- Cheribo Daniel (ken) 2:10:15 5- Monmarteau Pascal (fra) 2:30:43 5- Raux corinne (fra) 2:28:48
6- Tambwe Patrick (rdc) 2:10:27 6- Besnard Arnaud 2:33:57 6- Permitina Irina (rus) 2:29:44
7- Rop Rodgers (ken) 2:10:33 7- Grimault Denis 2:34:28 7- Timofeyeva Irina (rus) 2:30:11
8- Lahssini el Hassan (fra) 2:11:07 8- Godey Pascal 2:34:35 8- Fetizon Elena (fra) 2:34:42
9- Tolosa Ambessa (eth) 2:11:42 9- Fetizon Pascal 2:34:43 9- Oliveras carmen (fra) 2:36:02
10- Tola Girma (eth) 2:12:40 10- Evanas Ronan 2:35:30 10- Aman Leila (eth) 2:36:41
11- Ezzobayry Ahmed (fra) 2:13:14 11- Chevalier Alfred 2:35:34 11- Gonzales Griselda 2:41:33
12- Olmedo Pablo (mex) 2:13:25 12- Rivoire Vincent 2:36:14 12- Moynot Cécile 2:44:01
13- Bolohvets Oleg (rus) 2:13:33 13- Audio Thierry 2:36:33 13- Maggiolini Magali (fra) 2:47:55
14- Ramard David (fra) 2:13:41 14- Grivot Pascal 2:36:50 14- Brionne Murielle (fra) 2:48:30
15- Mehir Abdelmajid (mar) 2:13:56 15- Daviaud Jean-Michel (v2) 2:37:38 15- Latimier Sandra (fra) 2:52:38
16- Theury James(ken) 2:14:05 16- Demassias Christian 2:37:51 16- Signorio Patricia 2:52:59
17- Fika Makhosonke (afs) 2:14:06 17- Chauffert Philippe 2:38:09 17- Frei Sandra 2:54:04
18- Toroitich Haron (ken) 2:15:34 18- Eymard Philippe 2:38:52 18- Taki Patricia 2:57:41
19- Bimro Asaf (isr) 2:16:02 19- Amelot Jean-François 2:39:35 19- Pasquier Marion 2:58:11
20- Mutai Simion (ken) 2:17:13 20- Liebregts fons 2:39:50 20- Dupre Albane 2:58:30
21- Thomas Mickaël (fra) 2:17:33 21- Sickler Christian 2:39:52 21- Farris Betty 2:58:49
22- Gomes Augusto (fra) 2:17:42 22- Aimart Johny 2:40:14 22- Bellotti Lucile 2:58:55
23- Gracioli Elson (bre) 2:18:13 23- Senee Eric 2:40:15 23- Gevrey Valérie 2:59:29
24- Antoine David (fra) 2:18:44 24- Barroso Armando 2:40:45 24- Bonaudo olga 3:00:43
25- Bastos Adriano (bre) 2:19:59 25- Berange Gérard 2:40:52 25- Andre-mairot Claire 3:02:19
26- Bostrom Marten (fin) 2:20:03
27- Rodrigues Victor (fra) 2:20:52
28- Kioko Festus (ken) 2:21:00
29- Fernandez oscar(esp) 2:21:42
30- Holzerny Benoît (fra) 2:23:56
31- Momanyi Basweti (ken) 2:24:06
32- Colpaert Frédéric(bel)  2:24:10
33- Saad Achour (alg) 2:24:15
34- Isomatsu Daisuke (jap) 2:24:20
35- Holzerny François (fra) 2:24:31
36- Crossan Gary (irl) 2:25:03
37- Raymond régis (fra) 2:25:09
38- Kalombo Mwenze (cod) 2:25:28
39- Tayso Abdel Azi (fra) 2:25:30
40- Flouzat Gaël (fra) 2:25:49
41- Fujita Mamoru (jap) 2:25:53
42- Weyessa Urgessa (eth) 2:26:03
43- Al Leissi Mardh Issa (thad) 2:26:34
44- Valade Gilbert 2:26:55
45- Potiaux Alain 2:27:02
46- Potteau Pierre 2:27:07
47- Amathieu Jérôme 2:27:19
48- Baikadi Eli 2:27:33
49- Andrieu Jérôme 2:27:35
50- Brelivet Patrick 2:27:43
51- Wenger Stéphane 2:28:31
52- Ros Cristiano 2:28:34
53- Guigard Jean-françois 2:28:49
54- Delort Alexandre 2:28:58
55- Wagner Philippe 2:29:08
56- Ouajadou Lahcen 2:29:58
57- Pohu Sylvain 2:30:00
58- Chevrel Stéphane 2:30:01
59- Roullier Stéphane 2:30:05
60- Roinson Jean-Luc 2:30:55

10/04/2005: Paris accouche de surprenants et beaux vainqueurs: (site marathon de Paris)
Une belle journée de marathon !
Par un temps idéal pour courir, près de 35 000 concurrents ont pris le départ ce matin sur les Champs-Elysées dans une ambiance toujours aussi festive. Les derniers concurrents franchissant la ligne de départ alors que les leaders se trouvaient dans le Bois de Vincennes...

Tout au long du parcours, près de 150 000 personnes étaient présentes pour encourager les concurrents et profiter de la fête dans les rues de la Capitale.

Pour sa 29ème édition, le Marathon de Paris a produit deux vainqueurs inédits : le Kényan Salim Kipsang, la Russe Lydia Grigorieva. Du côté français, on retiendra la très belle course de Corinne Raux qui prend la cinquième place en établissant un nouveau record personnel à 2h28’51 et la huitième place d’El Hassan Lahssini chez les hommes.

Dans la course masculine, il a fallu attendre les derniers kilomètres pour que le groupe de tête d’une dizaine de concurrents explose. Le Kényan Salim Kipsang, en accélérant progressivement à tour à tour lâché l’Ethiopien Melse, le Congolais Tambwe puis ses compatriotes kényans. Contre toute attente, et pour le troisième marathon de sa carrière, il s’est imposé en 2h08’02.

Son compatriote Paul Biwott (3ème l’an dernier) a terminé en 2h08’18, une bonne minute de mieux que l’Ethiopien Gashaw Melese (2h09’22) auteur d’une très belle fin de course. Rop Rodgers, l’ancien vainqueur du marathon de New York, impressionnant de facilité jusqu’au 38ème kilomètre, a connu une terrible défaillance et ne termine que 7ème (2h10’33). Deux rangs derrière lui, l’Ethiopien Ambessa Tolosa, n’a pu rééditer son exploit de l’an passé où il l’avait emporté à la surprise générale. Le premier français, El Hassan Lahssini prend une belle 8ème place (2h11’07) pour son troisième marathon en 8 mois.
Chez les femmes, la favorite Russe Lydiya Grigoryeva a tenu son rang et s’est irrésistiblement détachée à deux kilomètres de l’arrivée. La 8ème du 10 000m des derniers Jeux Olympiques termine en 2h27’03, 16 secondes devant la Kényane Florence Barbosio, vainqueur ici-même en 2001. Sur la troisième marche du podium, on retrouve l’Ethiopienne Asha Gigi en 2h27’41.
La satisfaction française vient une fois encore de Corinne Raux qui établit un nouveau record personnel à 2h28’51 pour prendre la 5ème place. Le record de France ne devrait pas lui échapper à sa prochaine sortie.

Les réactions:

El Hassan Lahssini (1er français)

"Je voulais vraiment courir en France et ce marathon de Paris est vraiment une très belle course.
 Je suis globalement très satisfait de ma place et de ma performance. Je termine 8ème en 2h11 alors que je voulais rentrer dans le Top 10 et terminer en 2h10.
 Je suis passé au semi-marathon en 1h04 comme je l'avais prévu et j'étais vraiment dans l'allure jusqu'au 32ème kilomètre.
A partir de là, j'ai commencé à souffrir de mon talon et à avoir des maux de ventre. Mais on sait que le marathon est une course difficile.
 J'ai fait une fin de course en peu seul mais je suis content d'être allé jusqu'au bout dans ce bon temps.
 J'avais pris un peu de retard dans ma préparation car j'ai été longtemps malade en janvier. De plus, c'était mon troisième marathon en 8 mois.
Maintenant, je vais me reposer pendant 6 bonnes semaines et je déciderai de mon programme estival fin mai."

Corinne Raux: (1ère française)

"Je suis super contente de ma performance. J'ai passé un mois et demi sans pouvoir m'entrainer du tout cet hiver. Je n'ai pu reprendre que progressivement à la mi-janvier par des petits footings de 20 minutes. Jusqu'au mois dernier, je n'était pas certaine de pouvoir participer.
 Je ne savais pas trop où j'en étais mais j'ai quand même décidé de partir sur les bases du record de France. Sur les quais, le vent de face m'a posé quelques soucis car il était difficile de relancer.
 Malheureusement, j'étais un peu seul sur la fin du parcours pour pouvoir tenir ce bon rythme jusqu'au bout. Mais c'est énorme, je bats mon record personnel et je m'approche du record de France.
 Je vais désormais bien récupérer et ensuite prendre une décision en ce qui concerne mon prochain marathon car il y a Helsinki ou le marathon des championnats de France qui se courra là où j'ai commencé l'athlétisme. On verra..."

Salim Kipsang (vainqueur)

"Pour tout vous dire, je me m'y attendais pas du tout. C'est une grosse surprise pour moi cette victoire. J'ai fait une préparation classique.
Ce n'est que mon troisième marathon donc je n'ai pas encore beaucoup d'expérience mais c'est vrai que je me sentais bien ce matin. Et au fur et à mesure de la course, j'ai senti que "j'avais des jambes" et que j'en avais sous le pied. J'étais vraiment dans un bon jour.
C'est bien entendu ma plus belle victoire. En plus, les conditions étaient idéales pour courir un marathon aujourd'hui."

retour marathon de Paris