RESULTATS 2006 (3682 classés) 

classement complet

SENIORS HOMMES

VETERANS HOMMES

FEMMES

1 Theury James 2:14:51 1 Berri Mustapha 2:33:07 1 Komu Marta 2:37:37
2 Kemboi David 2:16:36 2 Moumou el hadi 2:39:42 2 Chemweno Elisabeth 2:46:10
3 Munyutu Simon 2:25:35 3 Bac Alain 2:42:50 3 Pretot Svetlana 2:50:27
4 Medeksa Derba 2:27:03 4 Gras Xavier 2:43:52 4 Ceveno Beatrice 2:53:09
5 Chopin Stéphane 2:27:45 5 Eveno Lionel 2:47:58 5 Despres Caroline 2:57:57
6 Belhaj Hamid 2:30:16 6 Figueira Carlos 2:48:15 6 Marin Nathalie 3:01:40
7 Cheseret William 2:31:18 7 Martin André 2:53:16 7 Mura Evelyne 3:05:48
8 Regassa Dejene Nigusse 2:32:26 8 Chevalier Jacques 2:53:35 8 Roue Solange 3:06:52
9 Blouet Laurent 2:36:11 9 Lechat Jean-Louis 2:53:55 9 Robine Martine 3:14:33
10 Poree Eric 2:42:05 10 Daniel Michel 2:55:07 10 Le Bouquin Jeannes 3:14:57
11 Demeulemester Eric 2:44:53 11 Demion Dominique 2:55:59 11 Haye Gwenola 3:20:49
12 Grani Fabrice 2:44:59 12 Le Caroff Patrice 2:56:36 12 Sanchez Albane 3:22:45
13 Delepine Johnny 2:45:19 13 Vrignaud Olivier 2:57:22 13 Landel Beatrice 3:23:04
14 Boukerchi Farid 2:45:32 14 Lefort Bernard 2:58:05 14 Cazin Patricia 3:24:33
15 Cerisel Emmanuel 2:46:44 15 Niel Patrick 2:58:19 15 Carabin Catherine 3:25:41
16 Blouin Bernard 2:47:09 16 Gueho Jean-François 2:58:22 16
17 Buchet Cédric 2:49:05 17 Mamalet Dominique 2:58:31 17
18 Peyroux Lionel 2:49:33 18 Bohuon Dominique 2:58:51 18
19 Dubois Christian 2:51:51 19 Marot Hervé 2:59:14 19
20 Herbez Michaël 2:52:42 20 Folleas Joël 2:59:14 20

20/06/2006: Mont St Michel: Theuri a confirmé son rôle de favori/

Marathon du Mont-Saint-Michel. Kenyan naturalisé français depuis six mois, James Theuri a remporté la course comme prévu, samedi soir, dans un chrono moyen de 2 h 14' 51''.

Il est venu, il a vu, il a vaincu... et promis de revenir. Pour battre son record et réussir le chrono aux alentours des 2h09'-2h10', qu'il visait samedi. Qu'a-t-il manqué à James Theuri, vainqueur en solitaire au Mont en 2 h 14' 51''? « Il aurait fallu moins de vent. On l'a souvent eu de côté, puis de face, quand j'étais tout seul. Les trois derniers kilomètres, c'était long. J'ai voulu accélérer, mais je n'ai pas pu », regrettait le petit coureur aux runnings jaune fluo et au bandana noir.

Et la chaleur, moins étouffante que l'an passé mais néanmoins bien présente (25°C sur la ligne) ? « Non, ça ne m'a pas trop gêné ». Parfaitement emmené par les deux lièvres Maregu et Tambwé, le Kenyan naturalisé Français en janvier a rapidement dû faire une croix sur un chrono canon. À mi-course, atteinte en 1 h 06' 20'', le rythme était déjà trop élevé pour les Kenyans et les Ethiopiens, qui baissaient pavillon, laissant Theuri en la seule compagnie de Tambwé, son lièvre de luxe. « C'est vraiment un champion, soufflait le futur vainqueur, une fois la ligne franchie, dans un français encore hésitant. Quand je pense qu'il a gagné ici en 2 h 08' 55'' (record de l'épreuve en 2004), c'est fort. Même si les conditions météo étaient bien meilleures ».

« J'ai essayé de l'emmener du mieux possible, lui répondait Tambwé, en écho. Mon contrat était de l'accompagner jusqu'au 30e kilomètre, mais j'ai poussé jusqu'au 32e pour l'aider et m'assurer que Kemboi ne reviendrait pas ». Solidarité de légionnaire, puisque Theuri et Tambwé, comme Munyutu, troisième, appartiennent à la légion étrangère, basée à Aubagne. « C'est grâce à cela que j'ai pu être naturalisé Français ». Theuri n'a pas tardé à mettre son talent au service de sa nouvelle nation. Vice-champion de France de cross-country en mars, il a gagné le droit de revêtir son premier maillot bleu aux championnats du monde. Le souvenir ne restera pas impérissable (68e), mais il a promis de recommencer, en mieux. « Je suis heureux de courir pour la France, et je veux gagner des titres. En cross, sur la piste ou sur marathon », confie l'insatiable champion de 28 ans.

À défaut de Marseillaise, Theuri a découvert samedi le bonheur d'être appelé sur la première marche du podium d'un marathon. 14e à New York en 2 h 14' 59'' et 16e à Paris en 2 h 14' 05'', le légionnaire peut sembler plafonner, mais gare à l'illusion d'optique. 2 h 14' 51'' sous le soleil et dans le vent, cela vaut un bon 2h10' dans des conditions optimales. Allez, on prend rendez-vous pour l'année prochaine.

retour du marathon du Mt St Michel