RESULTATS 2004 LA ROCHELLE (5810 classés)

Classement complet (fichier pdf)

SENIORS H

VETERANS H

FEMMES

1- Rerimoi Stephen (ken) 2:16:08 1- Rogovoy Victor (ukr) 2:20:57 1- Karnatsevich Halina (blr) 2:39:24
2- Roudik Mikolai (ukr) 2:18:49 2- Fetizon Pascal (fra) 2:21:25 2- Mironova Tatiana (rus) 2:43:02
3- Kiprotich Yator (ken) 2:18:52 3- Berri Mustapha 2:24:34 3- Vinokourova Julia (rus) 2:44:25
4- Haurychenka Aliaksei (blr) 2:19:03 4- Goloubkov Viktor 2:27:28 4- Yudziankova Volha (blr) 2:44:58
5- Kibet Duncan (ken) 2:19:52 5- Farquharson Andrew 2:30:20 5- Lotoiywo Jennifer 2:45:52
6- Ngeny John (ken) 2:23:03 6- Moumou El Hadi 2:32:40 6- Loshanyang Helena 2:45:56
7- Labuchenka Alexander 2:24:18 7- Lebrun Jean-Claude 2:33:17 7- Tazetdinova Goulnara (blr) 2:46:07
8- Doubovsky Dimitri 2:25:59 8- Billot Gilles 2:33:23 8- Netchaeva Svetlana 2:47:29
9- Roberts Mark 2:28:44 9- Robert Ludovic 2:34:18 9- Smirnova Ludmilla 2:47:51
10- Piquois Franck 2:28:52 10- Surget Jean-françois 2:34:23 10- Brionne Murielle 2:49:50
11- Le Luherne Christophe 2:28:56 11- Ploix Ghislain 2:36:19 11- Paczek lucyna 2:53:04
12- Penoty Frédéric 2:28:57 12- Kipcheru Daniel (ken) 2:36:27 12- Milloncourt lucie 2:53:09
13- Guignot Damien 2:30:50 13- Besnard arnaud 2:36:46 13- Hartney liz 2:55:02
14- Binson Benoit 2:31:14 14- Malkowski Pawel 2:37:04 14- Leroy sophie 3:00:19
15- Martinez Patrick 2:31:29 15- Ruault Hubert (v2) 2:37:58 15- Soula Corinne 3:06:47
16- Boulot Denis 2:31:39 16- Celton André 2:38:17 16- Le Bellego Christine 3:08:00
17- Boussif Mohamed 2:32:16 17- Eveno lionel 2:38:19 17- Joubel Gwenola 3:11:49
18- Bendik Ivan 2:32:18 18- Chaufriasse Jean-luc 2:39:05 18- Ladger Martine 3:12:20
19- Lebon François 2:32:43 19- Larbi Said (v2) 2:39:33 19- Dunaud Nathalie 3:12:51
20- Blouet Laurent 2:33:21 20- Dilmi ludovic 2:39:39 20- Leroy Stéphanie 3:14:46
21- Gautier Christophe 2:33:31 21- Pichon Régis 2:39:45 21- Rutkowski Virginie 3:15:38
22- Veillard Stéphane 2:34:24 22- Picazo josé (v2) 2:40:38 22- Pageau Claudine 3:16:03
23- Delias Fabrice 2:34:26 23- Chevalier Alfred 2:41:16 23- Penza Anne-Marie 3:16:25
24- Lallemand Jean-eric 2:34:54 24- Jaunasse Hervé 2:42:11 24- Druon nina (v2) 3:17:12
25- Cassin Denis 2:35:46 25- Tobin Shaun 2:42:45 25- Pittelioen Isabelle 3:18:39
26- Guillereau Hervé 2:36:29 26- Konieczny Laurent 2:43:02 26- Derigny Virginie 3:19:08
27- Boufarcha Mustapha 2:36:50 27- Svahn Xavier 2:43:03 27- Le Goff Patricia 3:19:22
28- Moreau Sébastien 2:38:12 28- Berthault Philippe 2:43:37 28- Meal Caroline 3:20:08
29- Combes Fabien 2:38:49 29- Bohic Gérard 2:43:49 29- Wurry Nathalie 3:20:18
30- Rangeard Tony 2:39:08 30- Florenty Jean-Claude 2:43:58 30- Chauvel Chantal 3:21:03
31- Griffiths Paul 2:39:19 31- Potevin Olivier 2:44:23
32- Fume Jérôme 2:39:46 32- Poudoulec Olivier 2:44:39
33- Le Floc'h Christian 2:40:57 33- Le Caroff Patrice 2:44:58
34- Jagueneau Thierry 2:41:14 34- Domti Mustapha 2:45:01
35- Amosse Yannick 2:42:11 35- Bohuon Dominique 2:45:24
36- Morisset Jérôme 2:42:34 36- Heloir Stéphane 2:45:25
37- Bousquet gilles 2:42:37 37- Juchereau Jannick 2:45:36
38- Anderson Ian 2:42:53 38- Bonneau Dominique 2:45:39
39- Wukan-Zeleke Birhanu 2:43:10 39- Rialland Jean-Yves 2:45:50
40- Patarin David 2:43:38 40- Chalencon Christian 2:45:58

29/11/2004: La Rochelle: la pluie a gâché la fête. (sud ouest)

DECEPTION. -- La météo n'était pas au rendez-vous et les résultats s'en sont ressentis. Les chronos des premiers sont décevants. Dur à digérer pour l'organisation, qui accusait un peu le coup

Tout avait pourtant bien commencé. Un monde fou autour des quais de La Rochelle, un temps gris, mais supportable sur le coup des 9 heures, une véritable ambiance de kermesse entre les coureurs qui s'échauffent, les amis qui supportent, et tous les anonymes venus humer l'air de la course.
A 9h15, les deux stars de la piste, dépêchées par le sponsor de la course, Asics, Raquil et Djhone arrivaient au car podium et se mettaient eux aussi dans l'ambiance : entre autographes et photos souvenirs, les deux champions se montraient très disponibles. Tout ce joli petit monde se rendait ensuite au départ.
Là, Maxime Bono, député-maire de La Rochelle, se réjouissait de l'émotion suscitée par ce départ de quelque 6000 marathoniens (en réalité 6198, soit plus de mille de moins que les inscrits, les fameux 10-15 % de retraits habituels). Duncan Kibet pouvait faire le « beau » avec ses lunettes de soleil sur la tête, ses chaussettes remontées jusqu'aux genoux et ses chaussures verte pomme. Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.


De beaux restes. Sauf qu'une fois le départ donné, environ un quart d'heure plus tard, la pluie (attendue) se mit à tomber. Plutôt vigoureusement. Pour la seconde fois seulement en quatorze ans ! Pas de bol. La pluie, mais aussi le froid, ce qui eu pour incidence de refroidir les Kenyans et les Ethiopiens (lire en page 6 SPORTS). De la vingtaine de Kenyans inscrits avant le départ, très peu finiront. Pour ne pas nommer ceux qui ne sont pas venus, préférant monnayer leurs talents ailleurs. Même Kibet, la star annoncée, terminera sur les rotules, à une très moyenne cinquième place.
Sous la pluie, lorsqu'il fait à peine cinq petits degrés, la course n'est plus la même. La foulée est moins ample, les gestes, plus saccadés. Le rythme est moins soutenu. Les coureurs de l'Est semblaient se satisfaire de ces conditions, à l'instar de Roudik et Rogovoy (double vainqueur en 1996 et 1998), qui a conservé de beaux restes à 39 ans (6e au final, devant Pascal Fetizon, premier Français). Tout comme l'Anglais Mark Roberts, au look de bûcheron très seventies, mais à l'allure efficace puisque le Britannique terminera 13e (2 h 28 44).
Sur la place Saint-Jean-d'Acre, au moment de l'arrivée, Serge Vigot, le président du marathon rochelais, affichait la mine des mauvais jours. Déçu par la tournure des événements. « C'est un peu dur à vivre car toute une équipe se donne à fond pendant un an pour arriver à un résultat global décevant. Mais bon, contre les conditions climatiques, on ne peut rien faire. » L'organisation doit cependant réfléchir à donner une nouvelle impulsion à l'épreuve, car que ce soit les chronos des meilleurs ou le nombre des arrivants (5810, à peine en hausse), la courbe s'est pour une fois orientée à la baisse.

Réactions:
Stephen Rerimoi, vainqueur du marathon :
« La course n'était pas trop difficile, le parcours était magnifique et le rythme imposé par le lièvre était bon. A partir du 35e kilomètre, j'ai ressenti une douleur musculaire à la jambe. Et puis, j'ai eu très froid dans la dernière boucle, j'avais le corps glacé. Tout en surveillant mes poursuivants, j'ai essayé de gérer la fin de course en fonction de ma douleur ».
Mikola Roudik, deuxième :
« C'était une belle course, dans une belle ville ! La pluie et le froid ne m'ont pas gêné, ça fait partie de la course. Par contre, je n'avais pas beaucoup d'entraînement, j'ai été blessé au genou il y a quelques temps. Mais je me suis senti bien sur la fin et j'ai pu doubler le deuxième Kényan juste avant l'arrivée. Je suis très content de cette deuxième place ».
Kiprotich Yator, troisième :
« Il a fait très, très froid. J'avais aussi un peu peur dans les virages à cause de la pluie. Après avoir mené le groupe de tête, je me suis détaché et j'ai tenté de suivre Rerimoi, mais j'ai été battu au sprint sur la fin. J'ai ressenti une douleur au genou, qui m'a gêné. Mais troisième, c'est bien aussi ».
Halina Karnatsevitch, première féminine :
« J'ai commencé la course prudemment. Après le semi-marathon, je me suis sentie forte et je suis partie toute seule. Je savais que les kenyanes était à deux minutes et qu'elles étaient parties trop vite ».
Tatiana Mironova, deuxième féminine :
« Je suis très heureuse de ma seconde place. Mon temps est satisfaisant compte tenu des conditions climatiques. il est en deçà de mon record de 2 h 38 mn établi à Dortmund. Je ressens encore des séquelles du marathon de Beyrouth qui s'est couru il y a six semaines. Le temps de récupération était trop court ».
Benoît Binson, premier Charentais-Maritime :
« Je suis satisfait, j'ai réussi mon objectif : courir en moins de 2 h 32 mn. C'est une performance de niveau nationale 3. Pourtant, depuis hier (samedi), je couvais un début de rhume; j'avais la gorge sèche et j'avais mal aux oreilles. Mais J'ai fait une course très régulière. Après être passé en 1 h 15 mn à mi-course, je n'ai pas craqué. J'améliore mon temps de 5 mn par rapport à 2003 ».
Denis Lemeunier, premier handisport :
« Le circuit était très bien. Dommage, la pluie s'en est mêlée au mauvais moment. Sans cela, je pense que nous aurions été plus vite ».

retour marathon de la Rochelle