1992: BARCELONE: Montjuic pour faire la différence

DATE VAINQUEUR FEMININ AGE PARTANTS ABANDONS
Samedi 01 août à 18h30 Valentina Yegorova (CEI) 28 ans 47 de 31 pays 9 (19,14%)

Montjuic, plantée en bordure de mer, cette colline de 173 m d'altitude est un agréable lieu de promenade auquel on peut accéder par un téléphérique, un funiculaire et bien entendu des routes escarpées. Or le grand stade se situait presque en haut de cette colline, et les organisateurs ne trouvèrent pas mieux que de faire arriver les marathoniens en haut de cette colline, sorte de juge de paix à l'arrivée du marathon. Les organisateurs tentèrent de trouver la pente la moins raide pour accéder au sommet, ce qui fit une arrivée avec plus de 6km de circonvolutions, avec au total 147m de dénivellation en montée, 53m en descente et quelque 1000m de plat au passage devant le musée d'art de catalogne, situé au milieu de l'ascension. L'autre difficulté, en plus du circuit "touristique" et donc pas forcément approprié pour un marathon, était l'horaire de départ, à 18h30 il fait encore très chaud en Espagne!! Inutile d'insister sur la difficulté du parcours, vous l'avez compris...

Les femmes ne sont que 45 au départ de l'épreuve. Parmi les favorites, les pays de l'est sont à l'honneur, suite à la chute du mur de Berlin le 09 novembre 1989, les frontières de l'est se sont peu à peu ouvertes, et les marathoniens ne se sont pas privés d'aller courir à l'ouest surtout que les gains étaient alléchants comparativement à leurs conditions de vie difficiles.. Cela avait permis à certains athlètes de l'est de se faire un palmarès en quelques années comme pour la polonaise Wanda Panfil, mariée au Mexicain Mauricio Gonzales, elle s'était imposée à Londres, Nagoya, New-York et avait triomphé en 2:24:18 à Boston.

Autres athlètes de l'est au départ les russes Biktagirova et Yegorova. Les Japonaises aussi ont fait leur apparition au meilleur niveau mondial, ce qui témoignait de leur affranchissement social, elles qui étaient vouées à l'éffacement jusque là. Des épreuves exclusivement féminines sont apparues (maintenant fort réputées) comme à Osaka où Arimori avait fait ses débuts en 1990 avant d'y porter le record national en 2:28:01 derrière Katrin Doerre encore présente.Son record avait été battu l'année suivante par Yumi Kokamo en 2:26:26 ainsi que part Akemi Matsuno et Yoshiko Yamamoto, faisant apparaître le formidable potentiel des japonaises et leur densité.  On ajoutera Manuela machado la Portugaise et Colleen de Reuck la (encore) sud-Africaine au rang des favorites.

Vu le parcours qui les attendait et le vent contraire qui s'est ajouté aux difficultés, le départ des marathoniennes fut très prudent malgré le plat du départ, avec un passage au 5km en 17'58". Seule l'Australienne Lisa Ondieki ne semble pas craindre le parcours et part seule en tête, et va faire en tête la moitié du parcours, avant de baisser de régime et perdre pied peu à peu et abandonner, victime d'un coup de chaleur.  C'est donc la russe Biktagirova qui passe finalement en tête à la mi-course, rejointe par Yegorova et Machado. Le 25ième km est parcouru en 1h31'38". Derrière les trois femmes suivent la japonaise Arimori Yuko et la néo-zélandaise Lorraine Moller. Au 30ième km, Yegorova s'est détachée et domine dans l'ordre Biktagirova de 45 secondes, Arimori de 46, et Lorraine Moller de 55. Bien que présentant l'unique déclivité du parcours, la portion de 5km menant au 35ième km ne fut couverte par Yegorova, chronométrée en 2:06:36, qu'en 17'47" entre des haies de spectateurs devenues plus denses et retenues par un ruban. Un peu plus vite par Arimori, qui suivait maintenant en deuxième position à 12s seulement, devançant Moller de 18s, Biktagirova avait rétrogradé à la quatrième place.  Professeur d'éducation physique, Arimori, qui s'était classée quatrième aux championnats du monde de Tokyo en 1991 et qui n'en était qu'à son quatrième marathon à 25 ans, revint à la hauteur de Yegorova sur l'avenue del Paralelo. L'ascension de Montjuic qui se présentait à elles allait donc être le juge de paix. Plus ramassée que son adversaire (1m56 pour 52kg), Yegorova plaça un démarrage auquel Arimori fut incapable de répondre (1m64 pour 48kg pour la japonaise). A l'arrivée franchie en 2:32:41 par la Russe, 8 secondes seulement les séparèrent, soit le plus petit écart enregistré depuis le premier marathon olympique féminin de 1984.

La victoire de Yegorova ne récompense pas, contrairement aux autres fois, une athlète au palmarès impressionnant, 2ième au championnats d'Europe deux ans plus tôt à Split derrière Rosa Mota, Barcelone marqua sa deuxième victoire en 14 marathons. Quatrième, Biktagirova sa compatriote fut disqualifiée, quand à la médaille de bronze, elle revenait à une des pionnière du marathon féminin, la néo-zéllandaise Lorraine Moller qui avait du souffrir du décès de son mari, le marathonien américain Ron Daws quatre jours plus tôt.

DATE VAINQUEUR MASCULIN AGE PARTANTS ABANDONS
Dimanche 09 août à 18h30 Cho Hwang-Young (Corée du sud) 22 ans 112 de 72 pays 25 (22,32%)
La course masculine ressemble presque à une copie de la course féminine, un départ prudent du peloton, et un final à suspens sur les pentes du Montjuic, autant pour la première place que pour la médaille de bronze. Au départ, les marathoniens japonais tiennent la corde avec le champion du monde de Tokyo au départ, Hiromi Taniguchi, accompagné de ses compatriotes Koichi Morishita et Tadeyuki Nakayama, pour les contrer on compte sur le champion olympique en titre, l'Italien Bordin accompagné de Bettiol, l'Allemand Freigang est aussi attendu et côté français on compte sur Dominique Chauvelier, Luis Soares vaiqueur du marathon de Paris et Pascal Zilliox, malheureusement nos représentants ne pourront jamais se mêler à la lutte pour le titre, le meilleur étant Chauvelier qui termine 31ième en 2:19:09, 6 minutes derrière le vainqueur.

Départ donc à une allure relativement lente, avec des passages au 10ième km en 31'59" et au vingtième en 1h04', pour finalement passer au semi en 1h07'22" avec un paquet d'une trentaine de coureurs compacts. Cela va d'ailleurs provoquer un incident important puisque le japonais Hiromi Taniguchi chuta lourdement en voulant s'emparer d'un peu d'eau à un poste d'épongeage, il avait accroché la jambe d'un autre concurrent, et en avait perdu sa chaussure et du même coup, le temps de remettre sa chaussure, tout espoir de victoire. L'autre victime de cet incident fut le champion olympique Gelindo Bordin qui pour éviter Taniguchi dans sa chute, effectua un saut et se réceptionne mal, sentant une douleur à l'aine qui devait le contraindre à l'abandon. Au même moment ou presque, l'attaque de son compatriote Bettiol fait enfin exploser le peloton, Bettiol fut rejoint par l'espagnol Garcia, le japonais Morishita, et les coréens Kim Wan-ki et Cho Hwang-Young, puis rejoints pat l'allemand Freigang. 

Le coréen Wan-Ki va connaître une terrible défaillance passé le 33ième km, et se retouvent alors en tête Morishita et Hwang-Young suivis à quelques secondes par Freigang puis Nakayama et Bettiol. Pour séparer les deux asiatiques en tête, Montjuic. Au 40ième km, le coréen sort d'un tunnel avec 20 mètres d'avance, il tiendra jusqu'au bout alors que sa mère prie pour lui dans un temple à l'autre bout de la terre, une fois la ligne d'arrivée franchie, il le paya d'un malaise dans les coulisses du stade, ce que les organisateurs s'empressèrent de dissimuler pour ne pas alimenter les critiques à leur endroit. Morishita finit donc second, alors que Freigang battra au sprint Nakayama pour la médaille de bronze. On notera que pour la première fois, les derniers arrivants du marathon n'eurent pas droit d'entrer dans le stade olympique, dirigés vers le stade d'échauffement pour ne pas retarder la cérémonie de clôture. Est-ce bien ça le message olympique?Le dernier, le mongolien Tuul, arrive en 4h00'44", trop loin derrière pour les JO me direz-vous? Victime d'un accident du travail en 1980, il était presque aveugle et son bonheur d'être arrivé, il ne put en profiter que dans le stade d'échauffement...

Devenu l'un des plus jeune vainqueurs d'un marathon olympique, Cho Hwang-young venait d'avoir 22 ans le 22 mars. Champion du monde universitaire à Scheffield en 1991, il s'était classé deuxième du marathon de Beppu en 2:08:47 début février, derrière le mexicain Dionicio Ceron. Ecourtée par une blessure en 1996, sa carrière, encore marquée par une victoire aux jeux asiatiques d'Hiroshima en 1994, ne fut malheureusement pas très pleine.

CLASSEMENT GENERAL
  HOMMES FEMMES
PLACE NOM PRENOM NATIONALITE TEMPS NOM PRENOM NATIONALITE TEMPS
1 Hwang-Young Cho Corée du Sud 2:13:23 Yegorova Valentina CEI 2:32:41
2 Morishita Koichi Japon 2:13:45 Arimori Yuko Japon 2:32:49
3 Freigang Stephan Allemagne 2:14:00 Moller Lorraine Nouvelle-Zélande 2:33:59
4 Nakayama Takeyuki Japon 2:14:02 Yamashita Sachiko Japon 2:36:26
5 Bettiol Slavatore Italie 2:14:15 Doerre Katrin Allemagne 2:36:48
6 Kokaich Salah Maroc 2:14:25 Gyong-ae Mun Corée du Nord 2:37:03
7 Huruk Jan Pologne 2:14:32 Machado Manuela Portugal 2:38:22
8 Taniguchi Hiromi Japon 2:14:42 Burangulova Ramilya CEI 2:38:46
9 Garcia Diego Espagne 2:14:56 De Reuck Colleen Afrique du Sud 2:39:03
10 Jae-Jong Kim Corée du Sud 2:15:01 O'Brien Cathy Etats-Unis 2:39:42
11 Hanninen Harri Finlande 2:15:19 Szabo Karolina Hongrie 2:40:10
12 Spence Steve Etats-Unis 2:15:21 Larrieu Francie Etats-Unis 2:41:09
13 Eyestone Ed Etats-Unis 2:15:23 Eastall Sally Grande-Bretagne 2:41:20
14 Merande Boniface Kenya 2:15:46 Lemettinen Ritva Finlande 2:41:48
15 Van Vlaanderen Bert Pays-Bas 2:15:47 Jerschabek Birgit Allemagne 2:42:45
16 Wilson Rex Nouvelle-Zélande 2:15:51 Marot Véronique Grande-Bretagne 2:42:55
17 Kempainen Bob Etats-Unis 2:15:53 Narloch Marcia Brésil 2:44:32
18 Gavela Rodrigo Espagne 2:16:23 Scaunich Emma Italie 2:46:14
19 David Karel République Tchèque 2:16:34 Lapierre Odette Canada 2:46:18
20 Beblo Leszek Pologne 2:16:38 Villani Ana Italie 2:46:44
21 Perszke Wieslaw Pologne 2:16:38 Klecker Janis Etats-Unis 2:47:17
22 Tolstikov Yakov CEI 2:17:04 Panfil Wanda pologne 2:47:27
23 Megere Tena Ethiopie 2:17:07 Sabatini Bettina Italie 2:50:09
24 de Souza Silva Osmiro Brésil 2:17:16 Peterkova Alana Rep Tcheque 2:53:30
25 Mokibe Abel Afrique du Sud 2:17:24 Lee Mi Corée du Sud 2:54:21
26 de Castella Robert Australie 2:17:44 Birbach Malgorzata Pologne 2:54:33
27 Brace Steve Grande-Bretagne 2:17:49 Ellis Sally Grande-Bretagne 2:54:41
28 Wan-Ki Kim Corée du Sud 2:18:32 Wangui Pascaline Kenya 2:56:46
29 Ricorangel Isidro Mexique 2:18:52 Kokamo Yumi Japon 2:58:18
30 Salah Ahmed Djibouti 2:19:04 Gezahegu Addis Ethiopie 2:58:27
31 Chauvelier Dominique France 2:19:09 Mayal Janette Brésil 3:00:23
32 Montiel Jose-Esteban Espagne 2:19:15 Murgoci Elena Roumanie 3:01:46
33 Moqhali Thabiso Lesotho 2:19:28 Pena Vilma Costa Rica 3:03:34
34 Ikangaa Juma Tanzanie 2:19:34 Guevara Ena Pérou 3:05:50
35 Froude Derek Nouvelle-Zélande 2:19:37 Gutierrez Ana îles Vierges 3:14:02
36 Wakiihuri Douglas Kenya 2:19:38 Allred Jen Guatemala 3:14:45
37 Hussein Ibrahim Kenya 2:19:49 Kungu Bakombo Zaïre 3:29:10
38 Borka Gyula Hongrie 2:20:46        
39 Long Dave Grande-Bretagne 2:20:51        
40 Vindis Mirko Slovénie 2:21:03        
41 Davies_Hale Paul Grande-Bretagne 2:21:15        
42 Sadebo Gimindaza Elphas Swaziland 2:21:15        
43 Vera Rolando Equateur 2:21:30        
44 Faustini Alessio Italie 2:21:37        
45 Soares Luis France 2:21:57        
46 Kuete Paul Cameroun 2:22:43        
47 Schmuck Helmut Autriche 2:23:38        
48 Moneghetti Steve Australie 2:23:42        
49 Dobler Konrad Allemagne 2:23:44        
50 Kalombo Mwenze Zaïre 2:23:47        
51 Treacy John Irlande 2:24:11        
52 Suizo Herman Philippines 2:25:18        
53 Reynierse Kimball Aruba 2:25:31        
54 Zamora Villalba Nelson Uruguay 2:25:32        
55 Boltz Daniel Suisse 2:25:50        
56 Rocha Da Silva Joseildo Brésil 2:26:00        
57 Camacho Juan Bolivie 2:26:01        
58 Matafi Cephas Zimbabwe 2:26:17        
59 Salmi Mohamed Algérie 2:26:56        
60 Schirwa Ildefonse Rwanda 2:27:44        
61 Gitaw Zerehune Ethiopie 2:28:25        
62 Ojeda Jaime Chili 2:28:39        
63 Tambala Smartex Malawi 2:29:02        
64 Zilliox Pascal France 2:30:02        
65 Lopez Luis Costa Rica 2:30:26        
66 Macina Gian Luigi Saint-Marin 2:30:45        
67 Monzo Abdou Niger 2:31:15        
68 Wille Roland Liechenstein 2:31:32        
69 Kayele Tuihaleni Namibie 2:31:41        
70 Rokaya Hari Népal 2:32:26        
71 Karunaratne Kuruppu Sri Lanka 2:32:26        
72 Hughues Thomas Irlande 2:32:55        
73 Aguirre William Nicaragua 2:34:18        
74 Amadi Ferdinand Rep Centrafricaine 2:35:39        
75 Khamis Taher Mohamed Libye 2:35:46        
76 Lamothe Dieudonné Haïti 2:36:11        
77 Kan Myint Myanmar 2:37:39        
78 Dallas Calvin îles Vierges 2:38:11        
79 Mubarak Ali Saad Bahrein 2:39:19        
80 Ok-hyon Ryu Corée du Nord 2:40:51        
81 Klerk razahasoa Alain Madagascar 2:41:41        
82 Lopeyok Michael Ouganda 2:42:54        
83 Keleketu Benjamin Bostwana 2:45:57        
84 Alhariri Moussa Syrie 2:47:06        
85 Luu Van Hung Vietnam 2:56:42        
86 Hallem Hussain Maldives 3:04:16        
87 Tuul Pyambuu Mongolie 4:00:44        

LES AUTRES JO